Lumière sur … ARLES-AVIGNON – NIMES OLYMPIQUE

photo 3

Un bon derby du Sud. Voilà ce qu’il nous fallait pour apprécier un maximum notre soirée de Ligue 2 ! Et dans un stade, heu, comment dire, champêtre ! Le Parc des Sports d’Avignon ! 17000 places environ mais seulement 3500 spectateurs vendredi, pour voir ce match qui paraissait pourtant très alléchant.

Deux équipes, qui n’ont pas du tout les mêmes objectifs puisque les Arlésiens étaient à égalité de points avec Clermont Foot, premier non-relégable du championnat.
Les Bucco-rhodaniens luttent pour se maintenir et la fin de saison risque d’être longue. Franck Dumas et ses joueurs comptent bien s’accrocher mais il faudra sortir un peu plus que les tripes pour ne pas descendre. Je ne vous fais pas un dessin.
En face, le Nîmes Olympique. 6ème. Et pas très loin de la montée même si avec le déroulement de la compétition et le peu d’échéances restantes, on imagine que cet objectif aura du mal à être atteint. A savoir qu’en début de saison, ce n’était justement pas l’objectif pour les hommes de Victor Zvunka.
Il me semble même que le maintien était la principale mission des Crocodiles gardois. Donc maintenant, c’est roue libre et on verra la suite.

Côté effectif, du beau monde ! Dans les buts de l’ACA un certain Ludovic Butelle. Ancien gardien du LOSC notamment, passé aussi par l’Espagne et le club de Valence. Romain Rocchi, Chaouki Ben Saada, David Suarez sont des joueurs habitués de la Ligue 2 et qui connaissent même la catégorie au-dessus. De l’expérience qui sert, parfois. Mais pas tout le temps et on s’en aperçoit avec le classement du club cette saison.

Pour les Nîmois, c’est à peu près la même chose. Le gardien, Cyrille Merville, né à Amiens y fait ses classes quelques années et y a même inscrit un but lors de la saison 2005/2006. DINGUE ! Passé par Troyes deux saisons, il rejoindra Arles, l’adversaire du soir, pour notamment gouter à la beauté de la Ligain ! Dans le champ, le très connu Vincent Gragnic, décisif à chaque match et meilleur buteur du club, organise le jeu de l’équipe gardoise. Une équipe renforcée en défense par Jean-Alain Fanchone, lui aussi ancien d’Arles et qui se sera perdu dans des destinations où il n’aura guère joué (Udinese et Watford). Au milieu, autant à l’aise sur le terrain que sur Twitter, le duo Bouby-Benezet, qui fait le plaisir des supporteurs nîmois. Le premier étant plus défensif et plus dur sur l’homme tandis que le second, plus technique, a cette capacité à accélérer le jeu de son écurie.

Place au match désormais. Parce que là on s’endort avec toutes ces stats, on dirait Christian Jean-Pierre qui relit l’Equipe le soir d’un match de l’Equipe de France ! Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous refiler le sommaire de TéléFoot. Mais il me semble opportun de faire chaque semaine un rappel des équipes misent en lumière.
La rencontre va donc se dérouler devant un faible nombre de supporteurs. Ce qui est peu étonnant car le club d’Arles n’a rarement attiré les foules à Avignon. Vous voyez le truc. On sent la tension des deux côtés, le match étant important sur le plan comptable.

LA RENCONTRE :

3’ : Ce sont les Arlésiens qui allument la première mèche mais la frappe de Rocchi n’inquiète pas Merville, le gardien nîmois.

14’ : (BUT) Suite à une frappe de Riad Nouri, un défenseur de l’ACA dévie involontairement le ballon de la main et l’arbitre désigne le point de pénalty ! Gragnic s’élance et le transforme. 1/0 pour les Crocos.

photo 1

24’ : Lancé parfaitement, Thinan s’en va défier Merville qui sort à sa rencontre. Le gardien le percute en dehors de sa surface et l’arbitre n’hésite pas à sortir le carton rouge ! Mérité ! Mais c’est une deuxième décision importante que vient de prendre l’arbitre ce soir. Couillu de sa part !

Et là : EVENEMENT ! Victor Zvunka, certainement serein en début de match, n’a pas inscrit son gardien remplaçant Al-Shaïbani sur la feuille de match. (Je crois que les origines du garçon n’y sont pour rien) Toujours est-il que c’est un joueur de champ, Mohamed Benyahia qui chausse les gants ! (C’est comme ça qu’on dit ??) Ce n’est pas sans rappeler ce fameux match de coupe d’Europe où Jean-Pierre Papin avait dû prendre la place d’Huard suite à sa blessure. Mais cette fois-ci il ne restait que 10 minutes à jouer. Là c’est différent puisque Benyahia devra tenir ce poste plus d’une heure !

41’ : Sur un contre bien amené par les milieux nîmois, Riad Nouri se présente seul face à Butelle mais c’est Abdelhamid qui revient in-extrémis pour dégager le ballon et sauver son équipe.

42’ : Notons le très « beau » carton jaune de Pierre Bouby sur une faute grossière. Dur sur l’homme je vous l’avais dit !

45’ : Arles tente de revenir avant la mi-temps mais Savanier voit sa frappe passer au-dessus des buts des rouges et blancs.

MI-TEMPS

A la mi-temps, Dumas fait rentrer Benjamin Psaume, qui connait bien la Ligain puisqu’il est passé par le Téfécé et est surtout un habitué de la maison acéiste.

53’ : belle occasion pour les nîmois. Benezet profite d’un bon débordement de Gragnic mais sa reprise de volée et arrêtée par Butelle !

62’ : Festival de Riad Nouri qui élimine plusieurs joueurs et dépose une galette pour Pierre Bouby qui rate son face à face avec Butelle, qui veille !

Avec autant d’occasions ratées, à 10 contre 11, Nîmes risque de le payer !

photo 2

66’ : (BUT) Poulain et Dalé sont à la lutte et malgré la faute plutôt évidente du défenseur nîmois, Dalé parvient à transmettre le ballon à Cacéres. Seul face à Benyahia, il croise sa frappe et égalise pour Arles.

80’ : Ça pousse côté Arles mais c’est encore Nîmes qui se procure une belle occasion par l’intermédiaire de Bouby, très en vue ce soir, mais qui ne marquera pas son premier but de la saison ce soir.

Fin du match donc, sur ce score de un partout. Les nîmois, sans l’exclusion de leur portier auraient peut-être pu venir chercher autre chose, ici au Parc des Sports d’Avignon mais les arlésiens ne se sont pas laissés faire et auraient même pu l’emporter en fin de match.
Les deux clubs ne bougent pas au classement et ce résultat n’arrange pas forcément les deux entraineurs.

LES BONS

Arles : Cacéres, Dalé, Butelle

Nîmes : Benyahia (Big Up Monsieur), Bouby, Nouri, Gragnic

LES MOINS BONS

Arles : Thina, Cardy

Nimes : Poulain, Merville (tout de même)

Petit_Pont_Moulon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s