Lumière sur … TOURS FC – EA GUINGAMP

photo 3

Le championnat de Ligue 2, cette promenade jonchée de matchs parfois laborieux, parfois magnifiques mais qui révèlent constamment la même volonté dans le jeu, celle d’aller de l’avant et pouvoir toucher l’élite qu’est la Ligain. C’est le cas de tous les clubs en début de saison. Tous ont cette idée en tête. Finir dans les 3 premiers et pourquoi ne pas créer l’exploit tant rêvé. Et puis, petit à petit, matchs après matchs, et un peu comme dans tous les championnats, les meilleurs prennent les devants, les plus chanceux mettent le ballon au fond des filets quand les plus guignards heurtent les poteaux ou les supporteurs placés derrière les buts. C’est aussi ça le football.

Cette semaine, justement, les deux clubs mis en avant pour Le Football Vrai reflètent un peu ce cas de figure. D’un côté le Tours Football Club, de l’autre, l’En Avant Guingamp. Le club de l’Indre-et-Loire nage au beau milieu du classement et avait certainement d’autres ambitions au moment de commencer la saison, en recrutant Bryan Bergougnoux et en s’appuyant sur leur buteur Jérémy Blayac. Ce club, qui a vu passer de sacrés joueurs comme Olivier Pickeu ou Jean-Marc Adjovi-Bocco, pour les plus anciens, ou Oilivier Giroud, Gaëtan Bong ou Medhi Benatia, pour parler de notre époque. Cette saison, par contre, c’est un peu plus désertique niveau talent. Du moins, moins valeureux. Mise à part l’attaque, l’équipe s’appuie sur un effectif plutôt jeune malgré la présence notamment de Pascal Berenguer, ancien pilier de l’AS Nancy Lorraine.
En 2006/2007, le Tours FC vit une saison compliquée et ne pourra pas empêcher une descente au niveau inférieur malgré l’arrivée d’un certain Tony Vairelles, qui disputera tout de même 24 matchs pour 5 buts marqués.

photo 4

La remontée ne fut que plus belle et le club s’installe désormais dans le championnat de Ligue 2 où il semble trouver son rythme de croisière.

L’adversaire du soir, Guingamp, a une tout autre histoire. Le club a plusieurs fois touché à l’élite française et a vu évoluer dans son Roudourou des joueurs emblématiques tels que Stéphane Guivarc’h, Charles-Edouard Coridon ou encore Claude « Coco » Michel, qui aura fait toute sa carrière en Bretagne, jouant 387 matchs de 1992 à 2005, dont 227 en Ligain (ou Division 1). C’est donc sans surprise que l’équipe a d’autres ambitions cette saison, après avoir laissé la L1 depuis 2004.

Ce vendredi, face à Tours, ce sont donc les guingampais qui se déplacent dans le Stade de la Vallée du Cher. Ce stade largement ouvert qui peut accueillir jusqu’à 15000 spectateurs.

photo 2(1)

Des guingampais qui, eux, ont commencé le championnat pour le finir le plus haut possible. Et ils y sont presque. Troisième pour le moment, le club espère s’accrocher et finir au minimum là où ils se positionnent actuellement. Oui mais attention car la montée est serré. Les clubs sont regroupés et la lutte va être terrible. Malheur à celui qui restera sur le carreau. Car, hormis Monaco qui est en tête avec un matelas d’avance, (matelas qui cache beaucoup beaucoup d’argent d’ailleurs) 4 clubs se suivent à 2 points, Nantes, Guingamp, Angers et Caen, dans l’ordre décroissant. Et encore derrière, ça ne lâche rien.
Voilà donc d’où provient l’importance de la rencontre et de la victoire que désire l’EAG ce vendredi soir. Car comme dans n’importe quel sprint final, les derniers mètres sont cruciaux. La semaine dernière, face à Clermont, les bretons ont lâchement perdu des points. Espérons qu’ils ne le regrettent pas.

LE MATCH :

photobgfd

La rencontre semblait promise à une domination guingampaise. Seulement voilà, le foot c’est ça. Tu rentres sur la pelouse, tu te détends un peu en pensant que ça va se passer sans encombre, et BIM tu te fais empaler. C’est ce que doivent se dire les supporteurs de Guingamp aujourd’hui.
Le match réalisé par les bretons n’a pas été flamboyant et on peut même dire que la défaite est méritée. Car oui, Guingamp est tombé hier à Tours. Défaite 2 à 0.

Pourtant, dès les premières minutes, Mustapha Yatabaré se créé la première occasion mais sa frappe frôle la lucarne du portier tourangeau, suite à un centre de Alioui.
En guise de réaction, Bryan Bergougnoux frappe sur le poteau après avoir fait tourner la tête de la défense bretonne. Dans la foulée, c’est au tour de Moimbé de frapper fort mais Samassa dévie le ballon. Malheureusement le cuir ne peut être repris par Prince Oniangué, pourtant seul face au but.
Sur un nuage, Mamadou Samassa sauve encore les siens en détournant le ballon de Chaverlin avec la tête.
Et puis, pas grand-chose à se mettre sous la dent. Nous noterons sur cette dernière action la blessure à l’œil de Samassa, qui obligera Planté à renter sur le terrain pour le remplacer dans les buts.

Pour la deuxième période, les tourangeaux semblent revenir avec de plus belles intentions et dès la 55ème minute, Bryan Bergougnoux, qui récupère un long ballon à l’angle de la surface de réparation, place une demi-volée magnifique qui laisse Planté cloué au sol ! Lucarne opposée, ou presque, mais toujours est-il que le score est ouvert pour les pensionnaires du Stade de la Vallée du Cher ! (1/0).

62ème minute, Coup Franc aux 30 mètres pour Tours. Le ballon est rapidement joué pour Pascal Berenguer, qui frappe immédiatement. Sa frappe est puissante, on le sait spécialiste de la chose, mais on peut reprocher à Vincent Planté le manque de spontanéité et de force pour repousser le ballon. Il ne peut qu’effleurer le ballon, à la Planté quoi … (/0)

La fin de match est plutôt guingampaise qui tente tant bien que mal de revenir au score mais les actions ne sont pas assez tranchantes pour réduire la marque.
Le match semble perdu dans les têtes bretonnes, et Tours va réaliser une très bonne opération pour cette 32ème journée et remonte à la 11ème marche du classement.
Guingamp perd sa 3ème à cause notamment du match nul obtenu par Angers, un de ses rivaux. Mais Nantes et Monaco n’ont pas encore joué et pourraient distancer le club guingampais. Mauvaise opération donc.

LES BONS :

Tours FC : Bergougnoux, Berenguer, Chavalerin

EAG : Samassa

LES MOINS BONS :

Tours FC : Fontaine, Gamiette

EAG : Alioui, Charrier

Petit_Pont_Moulon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s