LUMIERE SUR … LE HAVRE-ISTRES

photo 3Cette semaine, direction le Stade Océane du Havre Athlétic Club. Le club doyen français accueille cette semaine l’équipe d’Istres. Un match sans véritable enjeu sur le plan comptable puisque les havrais ont bien trop de retard pour espérer rejoindre le podium synonyme d’accession, alors que les istréens nagent au beau milieu du classement après un bon début de championnat.

C’est parfait en fait. Le match risque d’être ouvert. Les joueurs détendus et libérés.

Les deux équipes sont à l’opposé niveau historique puisque le HAC est le club le plus ancien dans le football français. Créé en 1872, l’équipe a longtemps évolué dans le très célèbre Stade Jules-Deschaseaux. Stade mythique qui aura vu évolué des joueurs qui auront par la suite réussi une bien belle carrière, à l’image d’Alain Cavéglia, Joël Tiéhi ou Lassana Diarra. Mais aura aussi vu passer des garçons bien plus Football Vrai comme Jean-Michel Lesage, Fabien Piveteau ou Jean-Christophe Thouvenel.
Le club est aussi un très bon vivier pour la formation, en atteste le niveau des frères Mandanda. Mais Ibrahim Ba, Jean-Alain Boumsong ou encore Anthony Le Tallec proviennent également du centre de formation normand.

Côté Istres, c’est beaucoup moins glorieux. Alors, c’est sûr, le club a le mérite d’avoir vu évoluer Xavier Gravelaine dans ses rangs. Franck Priou y a également fait un tour pendant 3 années en National mais depuis quelques années, ce sont plutôt des seconds couteaux qui portent le maillot violet du club provençal. En témoigne la fin de saison istréenne, qui n’aura donc pas fait fructifier son assez bon début de saison. L’important, c’est le maintien, et celui-ci parait assuré. Il faudrait une véritable catastrophe pour voir le FCIOP perdre les 7 points d’avance qu’ils ont par rapport au premier relégable, Le Mans. De plus, les sudistes viennent de jouer un mauvais à Guingamp la semaine passée, de quoi se donner un peu d’air avant ce déplacement en Normandie.

photo 2

LE MATCH

Plutôt mou au départ, la rencontre Le Havre et Istres a tout de même été agréable à suivre. Un peu plus de 7000 spectateurs ont pris place dans les tribunes du Stade Océane. L’ambiance n’est pas fabuleuse et il faudra sortir un grand match pour les havrais pour enflammer ses supporteurs.

Dès le quart d’heure de jeu, ce sont pourtant les istréens qui se mettent en premier en évidence. Sur une tête de Yahia, le ballon est lobé et il faut une superbe claquette de Boucher, le portier ciel et marine. Les provençaux ne sont pas venus pour se faire bouger.
Et ça continue pour Istres qui se procure une autre belle action, avec cette tête de Ludovic Genest qui passe juste à côté du but de Boucher.

Depuis le début du match, le HAC, par l’intermédiaire de Mesloub et Mahrez, tente bien de porter rapidement le ballon vers l’avant mais les tentatives n’aboutissent pas vraiment. Il faut attendre la demi-heure de jeu pour voir une véritable occasion havraise. Sur un bon coup-franc de Mahrez, Touré reprend le ballon de la tête mais celle-ci passe au-dessus du but de Petric.
Le match est lancé pour les locaux et deux minutes plus tard, c’est au tour de Rivière de se mettre en évidence. Sur un long ballon, Mahrez fait une belle remise de la poitrine pour l’attaquant havrais, mais la reprise de ce dernier passe au-dessus, encore une fois.

Les deux formations s’échangent coup pour coup mais le score reste vierge à la pause.

HAC ISTRES

MI-TEMPS

Dès la reprise, les homme de Mombaerts « passent la seconde » et accélèrent leur jeu pour essayer de mettre en danger la défense d’Istres. Et c’est ce qu’il se passe d’ailleurs. Les hommes de José Pasqualetti commettent de nombreuses fautes et semblent avoir laissés leurs jambes aux vestiaires.
Le début de cette seconde période ressemble à de l’attaque-défense et il faudra attendre l’heure pour voir tout de même une véritable occasion, toujours par l’intermédiaire de Rivière, véritable pilier offensif de l’équipe.

Et les efforts des Ciels et Marines vont être récompensés puisque Rivière, toujours lui, ouvre le score à 66ème minute à la suite d’un ballon dévié par Bonnet. L’attaquant havrais reprend instantanément le ballon et le croise parfaitement. Petric est enfin battu et c’est tout de même mérité pour le HAC. Notons quand même le très bon match d’Istres qui tentent pas mal de choses sur le terrain, notamment par contre.

Mais à trop vouloir s’exposer, on se fait souvent prendre à son propre jeu. Et c’est ce qu’il va se passer à la 84ème minute. Rivière part quasiment seul au but, et face au gardien, décale astucieusement le ballon pour Mesloub qui n’a plus qu’à déposer le ballon au fond des filets. La messe est dite et le HAC va prendre les 3 points.

Beaucoup de déceptions certainement pour les joueurs d’Istres qui rentrent en Provence la queue entre les jambes.

LES BONS :

HAC : Mesloub, Rivière, Boucher

FCIOP : Petric, Genest

LES MOINS BONS :

HAC : Mendy, Zola

FCIOP : Chelle, Chrif

Petit_Pont_Moulon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s