Lumière sur … « La lutte entre Le Mans et Laval

image(1)Notre œil s’arrêtera cette semaine sur le dernier enjeu de cette saison en Ligue 2, la descente en National.
Sedan et le Gazélec d’Ajaccio étaient déjà officiellement condamnés. Ils joueront en National la saison prochaine. Mais on le sait, il y aura un troisième club qui les accompagnera.
Une troisième place dans le wagon que ne voulaient pas prendre Le Mans et Laval.
Et pourtant …
Les deux équipes recevaient chacune dans son enceinte.
Le Stade Francis Le Basser et le MMArena furent donc le théâtre d’affrontements permettant ou non au Club Local de sauver sa peau.
Quoi qu’il arrive, il y aura de la déception dans l’air.

Le Mans – RC Lens

On attendait plus de 20000 personnes ce vendredi soir au MMArena. Un nombre conséquent de supporteurs que les sarthois n’auront guère eu l’occasion de voir cette saison. Combien d’invitations ?? Nous ne le saurons jamais. Car on ne peut pas dire que durant la saison, les supporteurs du Mans se soient déplacés en masse dans l’enceinte de leur club. On ne va pas aller jusqu’à dire qu’ils sont responsables de la très moyenne saison de l’équipe sarthoise. Mais tout de même. Le Mans, largement en déficit risque d’avoir du mal à s’en sortir si le club descend en National. Comme on a pu le voir avec Strasbourg par exemple.
Ce soir, emmené par un Jérémie Janot qui aura à cœur de réaliser un bon match, Le Mans FC doit tout donner et espérer un faux-pas de leur adversaire indirect du soir, Laval.

Laval – Châteauroux
La semaine dernière, Laval a réalisé une super opération en battant Le Havre, dans son Stade Océane, qui plus est. Une victoire méritée qui permet aux hommes de Philippe Hinschberger d’y croire encore et de jeter leur dévolu sur cette dernière rencontre, face à Châteauroux. Espérons pour les Tangos que le stade sera rempli et que nous aurons droit à une ambiance lavalloise des grands soirs, comme certains l’ont connu au début des années 80, lorsque Laval avait éliminé le Grand Dynamo Kiev en Coupe UEFA.
Nous voilà loin de cette époque. Ce soir, Laval est bel et bien à la lutte pour ne pas chuter vers le National. Mais attention, Châteauroux n’est pas venu pour rigoler.

imageCe soir, on est loin d’une ambition européenne mais l’enjeu est tout de même de taille. Laval et le peuple mayennais veulent rester en Ligue 2 et entendent bien réaliser une saison plus ambitieuse l’année prochaine.
En auront-ils les moyens ?

LE TERRAIN, LES MATCHS :
Il n’y aura pas 40 solutions lors de cet affrontement indirect.
Le Mans doit espérer une défaite de Laval et doit, dans le même temps, l’emporter face à Lens. Un scénario possible mais qui peut rapidement tourner en eau de boudin pour les sarthois.
Pourtant, les rencontres commencent et ce sont les manceaux à lancer les hostilités. Baby ouvre la marque au MMArena, dès la 7ème minute et l’espoir commence à envahir les travées. Et puis vient ce pénalty, transformé par Frédéric Thomas, à la 14ème minute. Les lensois sont K.O et pendant ce temps, à Laval, il y a toujours 0/0. Mais plus pour très longtemps.
23ème minute, BUT A LAVAL !! Ouverture du score de Le Baron qui reprend victorieusement un centre venu de la gauche. Rudy Riou est battu et voilà que les espoirs du Mans tombent à l’eau.
D’autant que 2 minute plus tard, c’est Gamboa qui double la mise sur un coup-franc qui saura rappeler aux anciens la patte gauche d’Ulrich Le Pen.
Ça devient mission impossible pour le club du Mans. L’inévitable est bien là. Sauf miracle.
A la Mi-Temps, l’info circule même si les joueurs affirment ne pas connaître le résultat à Le Basser.
A l’heure de jeu, Gaëtan Belad, défenseur lavallois, relance malencontreusement la rencontre en marquant contre son camp mais c’était sans compter sur Goncalves, un des meilleurs tangos cette saison, qui marque le troisième but pour son équipe. Laval est à l’abri.
A la 79ème minute, Romain Sartre, pour Châteauroux, et Jérémy Bela pour Lens, réduisent la marque. CA fait 3/2 à Laval, et 2/1 au Mans. Plus rien de changera.
C’est donc officiel, Le Mans est relégué en National et la fête Lavalloise est digne d’un sacre de champion.

image(2)
Le contraste est poignant puisque d’un côté, les joueurs tango font la fête alors que ceux du Mans restent de très longues minutes dans le vestiaire. Il faudra attendre une bonne vingtaine de minutes pour voir sortir Jérémie Janot, comme un symbole, venu expliquer son désarroi.

Petit_Pont_Moulon

Advertisements

Une réflexion au sujet de « Lumière sur … « La lutte entre Le Mans et Laval »

  1. Ping : HorsJeu.net | A la limite du footballistiquement correct | Los bonas footballistiques du comité du 28 mai

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s