Le mercato du Football Vrai

Qui dit Football Vrai, dit Mercato Vrai !
C’est l’été. Le Mercato débute et tout le monde s’attarde, comme chaque saison, sur les clubs qui réaliseront les meilleures affaires, souvent, les coups les plus chers. Oui, l’argent est toujours aussi présent dans le milieu du Football et il semblerait que rien ne pourra plus empêcher cela.

A l’inverse des grosses écuries françaises qui brassent de l’argent par millions, certains clubs arrivent tout de même à réaliser de bonnes opérations grâce à l’arrivée de joueurs valeureux, volontaires et honnêtes. Des joueurs qui privilégient l’aspect sportif, plutôt que le financier. Très souvent parce qu’ils n’en ont pas le choix.
Barrez-vous avec vos Falcao et autres Cavani, qui jurent changer de club par amour du maillot ou pour un certain projet sportif. Quand tu signes à Monaco, c’est pour le fric, rien de plus, ne nous prenez pas pour des pignons d’olive. Pas de supporteurs, pas de Champion’s League, pas de cohésion, peu d’histoire.
Pour Paris, c’est différent. Il y a la Coupe d’Europe, il y a de vrais supporteurs (Bien moins qu’avant), et l’Histoire, qui reste légère si on la compare aux (vraies) grosses écuries européennes.

La seule raison de leur venue reste donc l’argent. Ne soyez pas naïfs.
Mais ne croyons pas que ce phénomène n’existe qu’en France. L’Angleterre, l’Arabie Saoudite, les Etats-Unis, la Russie et dernièrement la Chine proposent des contrats plus qu’attractifs à des joueurs avides d’argent et sans réel objectif sportif, quitte à cirer le banc de bien belle manière.
Et pendant que certaines équipes financent de futures retraites dorées à des joueurs qui, malgré tout, savent aussi bien jouer au ballon que peigner leur brillante chevelure, d’autres peaufinent leur recrutement en engageant des joueurs, d’un niveau (médiatique) en dessous, mais des hommes qui joueront avec leur cœur, sans nul doute. N’en déplaise à Steve Savidan.

Prenons l’exemple de St Etienne. Les Verts ont fait signer Paul Baysse, emblème brestois, revenu de blessures, exemple de combativité, et qui arrive avec l’envie de tout casser. Ça c’est du recrutement vrai ! Pas de fioritures, pas de chichis, seulement du Football, ou plutôt ce qu’il devrait réellement être. Mais ça, c’est le passé.
baysse
Autre exemple, avec un des doyens de la Ligain ! Jérôme Leroy. Souvent détesté pour sa tête de con et son caractère bien trempé, l’ancien parigo-olympien avait annoncé sa retraite après son passage à Evian. Le voilà qui débarque à Istres. Preuve que l’odeur des pelouses et les rassemblements entre coéquipiers lui manquaient. Parce qu’on ne signe pas à Istres pour l’argent, qu’on soit bien d’accord. L’amour du ballon rond lui coule dans les veines et son style souvent chaloupé sur le terrain fera du bien à la Ligue 2. C’est bien pour ça qu’on l’aime bien Leroy, pour qu’il fasse briller son équipe dans l’arène.
leroy
Alors, que retenir de tout ça ? Faut-il privilégier l’argent ou le plaisir de jouer ? Conjuguer les deux ? Si seulement c’était aussi simple que ça.
Le talent ne se paie pas, pas toujours, l’amour du football, encore moins.

Tableau

Petit_Pont_Moulon

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le mercato du Football Vrai »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s