Le football vrai selon Tony Selliez (France Bleu Provence)

TSelliezTony Selliez, voix de l’Olympique de Marseille sur radio France Provence, a accepté de répondre au qestionnaire « Le Football Vrai ».
Picard de naissance, le garçon a d’abord travaillé du côté d’Amiens, puis vers Bordeaux avant d’atterrir à Marseille. Hasard de la vie, mais qui coïncide avec la passion qu’il porte à l’OM.
C’est autour de quelques pressions que Tony nous a accordé quelques minutes.

Quel est le tout premier match que tu as commenté ?
Honnêtement le tout premier je ne me souviens pas, mais c’est forcément en Picardie, au fin fond de la Picardie même. Je dirais soit à Abbeville ou Vervins. Un bon match de coupe de France ou de championnat de France amateur.

Il y a un stade qui t’a marqué au cours de ta carrière de journaliste ?
C’est difficile d’en sortir un, même si je n’ai pas une carrière monumentale. Mais je crois que celui qui m’a le plus impressionné, c’est récent, c’était à Fenerbahçe. Pour l’ambiance car je n’avais jamais vu ça ailleurs. Alors je n’ai pas fait tous les stades, je ne suis jamais allé à Barcelone ou Madrid. Je suis allé à Liverpool j’ai trouvé ça bien. Mais pour avoir fait tous les stades d’Istanbul c’est là-bas que c’est le plus impressionnant. L’ambiance !! Tu as 4 tribunes qui se répondent c’était un truc de malade.

Le premier maillot de foot que tu as acheté ou qu’on t’a offert ?
C’est forcément un maillot de l’OM. C’est certainement le « Panasonic » !

Panasonic

Avec ta première paye de journaliste, t’as offert un resto à tes potes ou tu t’es acheté un écran géant ?
Ni l’un ni l’autre. La première où j’ai craqué c’était pour partir à Istanbul justement, en avion avec ma femme de l’époque.

Pendant que tu commentes un match, t’es plutôt 1 litre d’eau ou 1 litre de Kro ?
Alors, j’ai connu un litre de Kro, du moins, j’ai vu ça autour de moi à Amiens, avec du Hockey sur glace. Je ne vais pas le citer mais je pense qu’il faisait ça pour se désinhiber, pour se chauffer. C’était pas mon truc. Donc j’suis à l’eau, petite bite quoi …

Et après le match ?
Après le match je ne suis qu’à la bière. Nordiste, élevé au houblon, après c’est que ça !

T’es plutôt merguez frites ou sandwich au pâté ?
Merguez/Frites. Plutôt bourrin mais classique.

Tu préfères travailler sur PC ou la bonne vieille méthode  « papier-stylo » ?  
J’ai un truc qui épate tout le monde, j’ai un cahier. Ça fait 10 ans que je commente des matchs de foot, j’ai un cahier par année. Ce ne sont que des cahiers 24×32, que des cahiers petits carreaux, et j’écris tout dessus car j’ai une mémoire de poisson rouge. Je fais des collages, je découpe « L’Equipe », je découpe « France Football », comme un gamin. Surtout en début de saison.

T’es plutôt Jour de Foot ou Téléfoot ?
Ça existe encore Téléfoot ?? Je suis plus L’Equipe du Dimanche.

Un stade dans lequel tu aimerais commenter ?
En Amérique du Sud, le Maracana, la Bombonera, parce que ça me semble improbable que je le fasse. J’aimerais bien faire la Coupe du Monde au Brésil. Ça serait fantastique, mais ça risque d’être compliqué.

T’es plutôt DVD ou Rediff de match ?
Je suis incapable de regarder un match en différé, parce que je vais forcément tricher. Je suis trop impatient, sinon ça va être comme un porno, je vais accélérer.

La personne qui a marqué ta carrière de journaliste ?
C’est un ancien rugbyman ivoirien, qui s’appelle Max Brito. C’est un mec qui est a eu un accident pendant un match. Aujourd’hui il habite près de Bordeaux. C’est un mec en or.
Il m’a marqué parce que c’est un mec qui a eu sa carrière et sa vie brisés par le rugby, il a aucune rancune vis-à-vis du sport, d’autant qu’il n’aurait pas dû participer à cette coupe du monde en Afrique du Sud, en 1995. C’est le plus bel exemple de vie que j’ai eu à rencontrer durant ma carrière.

Le meilleur souvenir de ta carrière ?
Fenerbahçe ! Et l’arrivée à Anfield, à Liverpool.

Quand je te dis « Le Football vrai », ça t’inspire quoi ?
Plein de choses. Les blogs qui tournent notamment sur Internet et Twitter parce qu’ils en parlent beaucoup.
Sinon je me souviens une fois avoir commenté à Brest et parler de Paul Baysse qui pour moi symbolise le Football Vrai.
Sinon, Amiens est pour moi un club « Le Football Vrai » car, malgré le fait que j’ai beaucoup d’affection pour eux, c’est une espèce de club en bois qui ne réussira rien mais pour qui j’ai vraiment beaucoup d’affection. Mais même s’ils sont parfois ridicules, c’est nature !
Quand j’étais vers Bordeaux, j’allais toutes les semaines à Libourne, on rentrait dans les vestiaires comme si on rentrait dans nos vestiaires. Pour moi c’est ça « Le Football Vrai », des mecs simples et normaux.

Qu’est-ce qu’il te plait le plus dans ton métier ?
Si je parle que du sport, c’est un métier de plaisir, de passion, de gamin. Pour moi c’est pas un métier. Alors, oui, faut le faire sérieusement, mais faut pas se prendre la tête. Il n’y a jamais rien de grave. Et puis je ne fais pas que le sport donc c’est bien aussi.

Quel est l’entraineur que tu aimes le plus ?
Si vraiment il fallait en choisir un, je suis un grand fan de Jean-Marc Furlan. C’est aussi parce que c’est un mec que j’ai côtoyé de près, c’est aussi un mec qui mérite beaucoup plus que ce qu’il a aujourd’hui. Je suis complétement fan de sa philosophie, même s’il se prend à chaque fois des murs dans la gueule. Il va quand même au bout de ses idées. C’est un ancien défenseur, et il est selon moi un peu dans « Le Football Vrai ». C’est un mec passionnant, tu pourrais l’écouter pendant des heures.

Le joueur que tu admires ?
Quand j’étais gamin, j’avais une fascination pour Jean Tigana. Et ça m’a duré des années. Et après c’était Francescoli.
Après par affinité, je dirais Rio Mavuba, pour ce qu’il est en tant qu’homme.
Il y a aussi Dennis Bergkamp, pour l’esthétique !

Le journaliste qui te fait rêver ?
J’ai pas de nom en particulier. En fait ce sont les mecs qui font le métier que je ne fais pas, c’est les reporters de guerre. Alors pour le coup ça devient très sérieux mais j’ai un respect profond pour ces mecs qui risquent leur vie pour te ramener une info.

Furlan

Tu tapes dans le ballon parfois ? (Quel niveau ? Quel poste ?)
Je n’y joue plus. Alors de temps en temps je joue en Futsal sur les terrains de l’OM Village parce que mon beau-frère m’amène là-bas, mais je finis souvent au gardien. Sinon j’ai beaucoup de sympathie pour Jérémy Morel, car j’ai un peu les pieds carrés et j’ai toujours joué arrière gauche.

Tu n’as qu’un choix pour deux propositions :

France Bleu Provence ou RMC ? France Bleu Provence.
“OM Pro” ou “OM CFA2”? OM « Pro »
Baup ou Deschamps ? Je suis vraiment obligé de choisir ? J’ai beaucoup connu Baup à Bordeaux.
Virage Nord ou Virage Sud ? Ça c’est le meilleur moyen de se faire des ennemies. Virage Sud.
Sougou ou Brandao ? Brandao ! Il fait pas rêver mais dans 30 ans on en parlera encore. Ça ne m’a pas empêché de l’insulter à l’antenne.
Canal+ ou BeinSport ? Canal + ! Je ne sais même pas quelle chaîne c’est BeinSport !
Mamadou Niang ou Djibril Cissé ? Djibril Cissé. Même s’il n’a pas apporté tout ce qu’il devait à l’OM. J’ai rien contre Niang mais Djibril Cissé est vraiment un bon gars. A une époque j’espérais toujours qu’il revienne.

Petit_Pont_Moulon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s